Archives pour la catégorie Journées d’action

Manif nationale Loi Travail 14 juin [orga]

DSCN3866Loi travail 14 juin 2016 manisfestion national à PARIS

Organisation

  • En charente : Le déplacement se fera en TGV au départ de la gare d’Angoulême et arrivée à Montparnasse, puis transfert vers Place d’Italie pour la manifestation
    • Aller : départ 6h35 arrivée à Paris 9h28 – Retour : 19h43 arrivée à Angoulême à 22h28
    • Pour vous inscrire contactez le 06 11 64 03 46 ou dauriacpdr@gmail.com
  • En Charente maritime : L’Union Départementale CGT a réservé 3 cars.
    • Départs de : – Saintes à 5 h parc des expositions -Rochefort à 5 h derrière Conforama – La Rochelle à 5 h esplanade des parcs. Pour une arrivée vers 12 heures à Paris.
    • Pour le retour départ Paris à 18 heures pour une arrivée prévue vers 1 heure du matin.
    • Il reste des places, vous pouvez nous faire remonter les inscriptions avec les noms, prénoms, portable, entreprise.  Tel UD 17 :  05 46 41 63 33  courriel ud-cgt.17@wanadoo.fr
  • Dans les deux Sèvres : Le voyage se fait en bus aux points de départ suivants :
    • NIORT – 6 H 30 Devant l’UD – 8, rue Joseph Cugnot
    • BRESSUIRE – 6 H 30 Place de la Gare
    • THOUARS – 7 H 00 Place Lavault
    • Pour vous inscrire, merci de contacter très vite : L’UD CGT 79 :  Tel 05.49.09.02.39  Courriel : ud79@cgt.fr
  • Dans la Vienne : L’UD-CGT PRENDRA EN CHARGE LE VOYAGE ET LE FINANCEMENT DE DEUX BUS POUR LA MANIFESTATION LE 14 JUIN A PARIS.
    • INSCRIPTION DES MAINTENANT PAR MAIL, NOM,PRENOM, SYNDICAT.   ud86.cgt@orange.fr

27 septembre 2011 – Communiqué de presse

Communiqué de presse

Tous les syndicats de l’enseignement privé appellent à défendre leur avenir et à participer à l’action mardi 27 septembre 2011 (voir le communiqué de presse national et intersyndical du 8 septembre 2011 : « Zéro retraits d’emplois pour la rentrée 2012 »).

L’intersyndicale s’oppose aux nouvelles suppressions d’emploi programmées aussi dans l’enseignement privé sur l’académie de Potiers à la rentrée 2012 et à leurs conséquences désastreuses : après l’équivalent de 53 postes supprimés (c’est à dire un nombre bien supérieur d’enseignants impactés) à la rentrée 2011, les perspectives pour 2012 sont encore pires !

L’intersyndicale réaffirme sa vive opposition à la politique de l’Enseignement catholique qui « comprend et accepte d’accompagner » la politique gouvernementale et appelle à intervenir contre (…) les propositions faites par les instances de l’enseignement privé.

En l’occurrence, la CGT  dénonce très vivement tous les aménagements actuels effectués sans validation par le rectorat et qui ne respectent donc pas la loi Debré, référence de la situation actuelle de l’enseignement privé.

Nous dénonçons aussi tous les regroupements anti-pédagogiques ou les horaires incomplets qui détériorent très fortement les conditions d’enseignement pour les élèves et les conditions de travail des enseignants.

Nous dénonçons encore les établissements qui mettent en œuvre des séquences de 50 ou 45 minutes avec « capitulation » du reliquat pour des activités propres à l’établissement dont des enseignements non déclarés au rectorat.

Nous demandons au rectorat de condamner ces pratiques et de tout mettre en œuvre pour un retour rapide à une situation réglementaire.

Nous incitons les enseignants, qui constatent des distorsions entre leur emploi du temps et les heures déclarées, à se faire rémunérer les heures effectivement faites ou à refuser les activités diverses imposées et non déclarées : un travail bénévole ne peut être imposé et ne peut être que volontaire.

 Nous appelons les enseignants à refuser tous ces aménagements dont l’affichage pédagogique n’est qu’un alibi pour faire passer les réductions gouvernementales successives.

Nous appelons, avec l’intersyndicale du privé et avec tous les syndicats du public, tous les personnels des établissements d’enseignement privés à défendre leur avenir en participant à la journée du 27 septembre dans l’Éducation nationale et dans l’Enseignement agricole.

Poitiers, le 22 septembre 2011

MANIFESTATIONS DU 27 SEPTEMBRE 2011

Le SNPEFP-CGT invite tous les personnels de l’enseignement privé sous contrat à faire grève et à manifester le mardi 27 septembre 2011, afin de dénoncer les effets désastreux des réductions de moyens pour l’éducation nationale, aux côtés de nos collègues de l’enseignement public!

Les différentes manifestations en Poitou-Charentes:

– en Charente: à Angoulême, rassemblement devant l’Inspection d’Académie à 10h.

– en Charente-Maritime: à La Rochelle, assemblée générale des personnels à 9h30 salle de l’Oratoire et manifestation à 10h30 place de Verdun.

à Saintes, assemblée générale des personnels à 9h à la maison des syndicats rue Sercan et manifestation à 11h au palais de justice.

– en Deux-Sèvres: à Niort, manifestation à 11h devant l’Inspection d’Académie.

– en Vienne: à Poitiers, manifestation à 10h30 place d’Armes ( Maréchal Leclerc )

 

Nous entendons ainsi agir contre les projets budgétaires de 2012 pour exiger « Zéro suppression d’emploi en 2012 » et contre les propositions faites par les instances de l’enseignement privé pour participer à la réduction de l’emploi public.

Que chacun d’entre nous fasse de cette journée un succès grâce à sa mobilisation.

>>> Lire le B.A. n°74 —- Edition Spéciale Grève

Appel pour le mercredi 16 février

Le SNPEFP-CGT Poitou Charentes s’associe pleinement aux revendications des représentants syndicaux de l’enseignement public et à l’appel de mercredi 16 février pour contrer cette logique infernale de suppression de moyens et de démantèlement des services publics.

Les moyens d’enseignement sont réduits aussi dans l’enseignement privé sous contrat, même si l’ampleur a été légèrement atténuée par les démarches spécifiques auprès des Sénateurs des dirigeants de l’enseignement catholique, l’obtention d’un équivalent de 250 postes se faisant sur des moyens dédiés aux établissements publics.

La journée d’action du 10 février avec grève et manifestations a eu un succès plus important que prévu : les enseignants avec colère et détermination ont exprimé la nécessité d’une autre politique éducative dans le pays.

L’enseignement privé s’est aussi mobilisé le 10 à l’appel de la CGT, contre les 48 suppressions de postes dans l’académie : par exemple à Bressuire 15% des enseignants étaient en grève (voir le communiqué de la NR).

Jeudi 17 un rassemblement est organisé devant le rectorat associant les syndicats de chefs d’établissement et certains syndicats d’enseignants. Nous ne nous y associerons pas!

Voudrait-on faire croire qu’en se mobilisant séparément on va obtenir plus ? Que cherchent ces représentants? refaire le coup de l’amendement Carle pour obtenir des bribes en avantages spécifiques au privé tout en dépouillant le service public ?

Ne cherche-t-on pas encore à attiser des rivalités public/privé qui ne feront que mettre en difficulté des enseignants qui ont pourtant la même mission éducative, le même métier et… le même employeur réel ?

Nous dénonçons la mise en concurrence (avec le public mais aussi à l’intérieur même du privé), et aussi la dérégulation tous azimuts : dans le privé sous contrat des filières entières de formation professionnelles sont démantelées à Bressuire, à Poitiers et ailleurs…

La CGT invite tous les personnels à se mobiliser pour les différentes actions mises en place dans toute l’éducation nationale, comme l’initiative de collectifs de bassin pour les LP ou la journée du 19 mars.