Dépasser la résignation

La révision générale des politiques publiques intimement liée à la volonté de baisser les coûts des services publics avec pour conséquence la suppression massive de postes et des modifications des missions des personnels entraîne une aggravation des conditions de travail de tous.

Le choix affirmé de réduire les solidarités (« cancer de la France » selon un ministre), d’accroître les concurrences (y compris entre établissements), les réformes multiples imposées contre l’avis des premiers concernés, personnels de droit privé, agents de droit publics, fonctionnaires et usagers, ne font que renforcer cet état de fait : les services publics n’arrivent plus à remplir leur rôle au service de la population et les personnels voient leur charge de travail se modifier, s’accroître, les rapports entre individus se dégrader.

De nouvelles formes de pénibilité se développent et les personnels, soucieux du travail bien fait, souffrent de voir « la qualité empêchée », dans tous les métiers de l’enseignement et de la formation. C’est avec cette volonté de qualité du service rendu au public qu’ils résistent et entendent retourner la situation dégradée dans laquelle ils agissent malgré tout. Il peuvent compter sur le SNPEFP-CGT pour être à leurs côtés dans ce combat de tous les instants, que ce soit sur les questions de gestion et défense des personnels (promotions, mutations, affectations, formation, …) sur les questions spécifiques au métier (réformes, …), sur les questions générales (retraites, santé, pouvoir d’achat, …).

Chacun dans nos professions le sait, et cela même, s’il ne partage pas tous nos choix, le SNPEFP-CGT est présent, actif, mobilisé. Loin de défendre un statu quo qui serait mortifère pour les usagers des services publics puisque ceux-ci ne fonctionnent pas actuellement de façon satisfaisante, le SNPEFP-CGT construit avec les collègues, met au débat et porte, face au pouvoir en place quel qu’il soit, des propositions offensives, novatrices avec le souci constant de la démocratisation et de la satisfaction des besoins des usagers, qui va de pair avec une amélioration des conditions de travail des personnels.

C’est pourquoi avec la CGT, la FSU et d’autres, nous proposons que des mobilisations se développent dès la rentrée, avec les collègues, les parents. Construisons un véritable plan d’action dont le temps fort de la grève unitaire éducation nationale le 27 septembre.

Une réflexion au sujet de « Dépasser la résignation »

Les commentaires sont fermés.