CR CIDE 29 juin 2011

Pour le SNPEFP-CGT, le droit à la mutation est un droit fondamental, ce que contestent encore certains chefs d’établissement, qui préfèrent protéger leurs DR, ce qui va à l’encontre des Accords sur l’Emploi!

L’argument avancé par les Chefs d’établissements concernant le caractère inhumain de cette position qui de fait, éjecte un certain nombre de collègues non titulaires de leur poste, nous contrebalançons avec le caractère inhumain du refus de faire entrer un maître titulaire dans une académie pour suivre son conjoint et ainsi participer à l’éclatement de familles dont chacun des parents est en poste à un endroit distinct de la France.

Lire le compte-rendu en pdf

 

Une réflexion au sujet de « CR CIDE 29 juin 2011 »

Les commentaires sont fermés.