Crise de Rentrée : Vers des déréglementations tous azimuts ?

Cette rentrée a lieu au moment où la crise économique et financière s’aggrave, crise pour laquelle vont être demandés aux salariés de nouveaux sacrifices après ceux qu’ils ont déjà dû subir. Dans ce domaine, les fonctionnaires et assimilés, donc les enseignants, mais aussi tous les personnels rémunérés sur des fonds publics n’ont pas été épargnés: suppressions de postes entraînant l’aggravation des conditions de travail, perte de pouvoir d’achat avec le blocage de nos rémunérations, le tout dans une démarche de déréglementations dans toutes les directions.

Dans l’enseignement catholique du Poitou-Charentes les déréglementations sont mises en place dans toutes les directions : plusieurs établissements ont remis en place des aménagements horaires de 50 ou 45 minutes pourtant condamnés par le rectorat, l’annualisation a elle aussi été condamnée et des enseignants ont obtenu un retour à la normale pour tous, de nombreux regroupements anti-pédagogiques se font pour tenter de faire passer les réductions gouvernementales mais des enseignants ont réussi à résister parfois en faisant intervenir les inspecteurs, la non prise en compte de certaines pondérations réglementaires amène des enseignants concernés à intervenir pour le respect des textes et le paiement des heures dues, des chefs d’établissements prennent des décisions concernant des sections contre l’avis du rectorat, etc… etc… sans parler de la dénonciation unilatérale par les employeurs au niveau national de la convention collective des personnels OGEC.

Tous ceux qui ont refusé ou refusent de faire des séquences supplémentaires non déclarées et donc non payées sont pleinement dans leur droit et n’ont pas été sanctionnés : à chacun de dire NON à tous ces aménagements qui n’ont rien de pédagogiques et sont illégaux.

Dans ce contexte, se faire entendre et maintenir une pression forte sur le gouvernement restent des nécessités absolues… C’est le sens de l’appel à la grève pour le 27 septembre: voir à http://www.ferc.cgt.fr/ . Voir aussi la page 3 de http://www.unsen.cgt.fr/images/pef/pef_113/pef_113.pdf.

C’est aussi l’occasion de renforcer la CGT par l’adhésion : pour connaître ses droits et les (faire) défendre (emplois, mutations, inspections, notation, conditions d’emploi et de travail), pour être conseillé et appuyé efficacement dans ses démarches auprès de l’administration mais aussi des instances privées, pour construire l’avenir du système éducatif (réfléchir aux contenus et pratiques d’enseignement, améliorer et faire évoluer nos métiers, transformer le système éducatif dont l’enseignement privé, etc…).

Il est temps d’agir pour vos droits et de se faire entendre. Bonne rentrée.

 

> Lire la suite du Bulletin Académique n°73