Archives du mot-clé equivalents temps plein

Suppression de postes

Cette année au niveau national une réduction de 1633 équivalents temps plein était prévue, elle a été atténuée de 100 postes par l’amendement Carle…
Ne nous réjouissons pas, ces moyens ont été prélevés sur le budget affecté au développement durable des établissements publics.
– Ce type de tour de passe-passe budgétaire est encore un jeu pour amplifier les différences et créer une pseudo-concurrence privé-public.
– Le Grenelle de l’environnement est une fois de plus piétiné.
Dans notre académie, l’enseignement privé est touché comme l’enseignement public par des baisses de moyens et par des suppressions de 48 « équivalents temps pleins ».
Combien de collègues se retrouveront encore a enseigner sur plusieurs établisssements, en temps incomplet avec des rémunérations amputées ?

Le fruit de cette politique aura de réelles conséquences sur les conditions de travail et aussi sur la qualité potentielle du travail.

Deuxième Phase du Mouvement [mutations]

Aux Délégués Auxiliaires :

Participation à la deuxième phase du mouvement

Vous envisagez de faire une demande pour obtenir un poste à la rentrée 2010, vous devez suivre la procédure suivante :
Entre le lundi 21 et le mercredi 23 juin, se connecter sur le site du rectorat de l’Académie de Poitiers.

Le délai est court, la démarche à suivre est la suivante :

[ici] Postuler via Internet sur le ou les postes qui vous intéresse(n)t.

[ici] vous téléchargerez un document pdf (fiche de candidature)

Envoyer au Rectorat de Poitiers et à chaque établissement demandé la fiche de candidature pour la 2e phase du mouvement. Joindre un CV et une lettre de motivation.

L’examen des candidatures se fait le 7 juillet 2010.
Nous vous invitons à remplir la fiche de suivi syndical pour un suivi personnalisé de votre demande de mutation [là]

N’hésitez pas à nous contacter par ce formulaire.

ou à joindre un correspondant par téléphone

Bonne Année… -37 postes !

Cette année encore, l’enseignement privé comme l’enseignement public est touché par des baisses de moyens et par des suppressions de postes (37 équivalents temps plein pour l’académie).

Combien de collègues, s’ils ne perdent pas leur emploi, se retrouveront encore à enseigner sur plusieurs établissements voire à temps incomplet, avec des rémunérations amputées et des conditions de travail détériorées?