Archives du mot-clé Journées d’action

Edito BA118

Mots clés : Journée d'action, 26 janvier, austérité, réforme du collège, action, ORS, Goodyear, pass’education, concours 1er degré, Créteil

EditoéDit0

Le Ministère de l’Education National persiste dans le maintien d’une réforme du collège contestée par la majorité des syndicats.

Initialement prévue comme une mobilisation supplémentaire contre la réforme du collège, la journée 26 s’est transformée en une journée d’action intersyndicale étendue à l’ensemble de la fonction publique. La FSU, SUD et FO appellent également à la grève.

Le choix de l’austérité c’est aussi lui qui conduit au blocage de nos salaattentismeires depuis 2010.
L’austérité décrétée comme la recette miracle aura raison des promesses de campagne. Les milliers de postes promis ne seront pas au rendez-vous,  pas même un 1/4 ont été créés.

manif
Tous les services publics sont impactés par les mêmes réformes libérales.
L’éducation, de moins en moins nationale, ne devient qu’un moyen de formatage à un dogme de la religion “économie libérale”, abandonnant ainsi sa mission émancipatrice au profit d’une vision d’employabilité de masses bien dociles.
Ne soyons pas complices de cette idéologie dévastatrice, participons, faisons masse pour rétablir un rapport de force.

[lire la suite du bulletin]

Bulletin d’Information Académique n°114

De qui se moque-t-on!

reforme-clgLe gouvernement peut nous vendre du dialogue social au fil de grandes déclarations, pourtant…

Réforme du collège ; forte mobilisation contre le 19 mai dernier et le décret est signé le soir même par la Ministre de tutelle.

Le protocole de négociation concernant le PPCR* est soumis à la signature de la majorité des syndicats représentatifs, cette majorité n’est pas obtenue qu’à cela ne tienne ; le Premier Ministre menace de poursuivre unilatéralement !

Et que dire des petites phrases du Ministre de l’Economie sur les fonctionnaires ou à propos du Code du Travail…

Exprimons massivement notre rejet de ce mépris de démocratie avec cette semaine deux temps forts, la manifestation interprofessionnelle du 8 octobre et le rassemblement du 10 octobre à Paris contre cette réforme du collège.

Soyons nombreux, la lutte continue!

*Parcours Professionnel aux Carrières et aux Rémunérations


A vos agendas:

  • vendredi 17 octobre: date limite pour l’inscription aux concours. [SIAC]
  • jeudi 8 octobre: manifestation interprofessionnelle (voir article ci-dessous)
  • samedi 10 octobre: rassemblement à Paris contre cette réforme du collège

[Lire la suite du BA114]

Bulletin d’Information Académique n°113 Spécial 17 septembre

DR-CGT[Edition Spéciale grève contre la réforme du collège]

Une intersyndicale très large du second degré réaffirme son rejet d’une réforme du collège qui n’apportera aucune amélioration, ni pour les élèves, ni pour les personnelsnouvelles-valeurs-2_LE.

Nous constatons que la circulaire d’application publiée le 2 juillet ne fait que confirmer les orientations auxquelles les collègues s’opposent : mise en concurrence des personnels, des disciplines et des établissements, inégalités accrues entre les élèves et nouvelle aggravation des conditions de travail des personnels.
En conséquence, une journée de grève est organisée le jeudi 17 septembre.
La CGT Enseignement Privé appelle bien évidemment à cette journée d’action.

En Charente: à Angoulême, 10h30 devant l’Inspection d’Académie
En Charente-Maritime: à La Rochelle, 14h30 place de Verdun puis rassemblement à 17h30 devant l’IA.
Dans les Deux-Sèvres: à Niort, 11h devant l’Inspection Académique
Dans la Vienne: à Poitiers, 10h30 hôtel de ville

[communiqué de l’intersyndicale en pdf]

[La réforme c’est toujours non ! Art. Educ’action en pdf]

Edito BA n°109 – Spécial Réforme du Collège

Mots clé: réforme, collège, journée d’action, 19 mai

EditoÉDitO

Réforme ou destruction ?

Les organisations syndicales SNES-FSU, SNEP-FSU SNALC-FGAF, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Éduc’action et SUD Éducation appellent à se mobiliser ce mardi 19 mai et se mettre en grève.

Une réforme ça peut profiter... A qui?
Mais à qui peut bien profiter cette réforme ?

Le message que tente de faire passer le ministère est que ceux qui s’opposent sont pour l’immobilisme… Bref, une fois de plus, la pensée unique s’impose de façon brutale et méprisante.

Alors répétons que oui, il faut transformer le collège, mais pas comme ça ! Pas en poursuivant le travail de casse effectué préalablement par l’UMP! Pas en promouvant des prérogatives à des chefs d’établissement qui pourront ainsi cultiver l’arbitraire dans l’attribution des moyens dans le secteur de l’enseignement privé ; cet aspect est d’autant plus important qu’aucun instance de concertation n’existe dans nos structures.

Nous notons par exemple qu’il n’y a pas de Conseil d’Administration (ou équivalent) et ni de conseil pédagogique pour faire un minimum de transparence !

Dans l’enseignement privé, la CFDT, la CFTC et le SPELC évoquent des risques de dérive de la réforme mais se gardent bien de bouger le petit doigt… Il est vrai qu’un CA pourrait faire de l’ombre aux chefs d’établissement et transformer fondamentalement l’opacité de la gestion des moyens publics d’enseignement dédiés au privé.

Et ceci n’est qu’un exemple significatif…

Alors oui, soyons nombreux dans la rue le mardi 19 mai pour demander le retrait de cette réforme !

[lire la suite]

Edito BA n°108

mots clés : 9 avril, journée d’action, réforme du collège, Journée de formation syndicale, calendier scolaire, Convention collective psaee, mouvement 1er et 2nd dégré, Chazeran, CAE-CUI, ccf


 En guise d’Edito !

titanicLes dernières élections auraient pu rappeler à nos chères têtes pensantes et décideuses que leur position de dogme économique n’est pas l’option à retenir…

Après une défaite cinglante et prévisible notre gouvernement s’entête et se déclare pressé d’accélérer les réformes, entendez déployer une politique libérale de démantèlement des services publics où l’on envisage l’école comme une caricature d’entreprise.

Mais comme disait tonton Jacques : “Faut vous dire, Monsieur que chez ces gens-là, on n´cause pas, Monsieur, on n´cause pas, on compte !”

Là où il y a urgence à sortir nos concitoyens de la précarité, à revaloriser les salaires, à améliorer les conditions de travail des métiers de l’enseignement, à définir des vrais projets d’avenir, ambitieux, novateurs, porteurs d’espérance, on va gesticuler et déplacer des jours de vacances pour faire plaisir à l’industrie du tourisme en étouffant toute réflexion pédagogique et toutes questions de rythme des enfants. Tout cela avec des moyens en peau de chagrin, c’est vous dire…

Alors mobilisons-nous le 9 avril, faisons de cette journée un temps fort pour rappeler que le cap actuel n’est pas le bon ; que l’austérité ne résoudra rien et que les cadeaux au Medef ne font que creuser le déficit sans ouvrir de perspectives.

[lire le BA 108]

27 septembre 2011 – Communiqué de presse

Communiqué de presse

Tous les syndicats de l’enseignement privé appellent à défendre leur avenir et à participer à l’action mardi 27 septembre 2011 (voir le communiqué de presse national et intersyndical du 8 septembre 2011 : « Zéro retraits d’emplois pour la rentrée 2012 »).

L’intersyndicale s’oppose aux nouvelles suppressions d’emploi programmées aussi dans l’enseignement privé sur l’académie de Potiers à la rentrée 2012 et à leurs conséquences désastreuses : après l’équivalent de 53 postes supprimés (c’est à dire un nombre bien supérieur d’enseignants impactés) à la rentrée 2011, les perspectives pour 2012 sont encore pires !

L’intersyndicale réaffirme sa vive opposition à la politique de l’Enseignement catholique qui « comprend et accepte d’accompagner » la politique gouvernementale et appelle à intervenir contre (…) les propositions faites par les instances de l’enseignement privé.

En l’occurrence, la CGT  dénonce très vivement tous les aménagements actuels effectués sans validation par le rectorat et qui ne respectent donc pas la loi Debré, référence de la situation actuelle de l’enseignement privé.

Nous dénonçons aussi tous les regroupements anti-pédagogiques ou les horaires incomplets qui détériorent très fortement les conditions d’enseignement pour les élèves et les conditions de travail des enseignants.

Nous dénonçons encore les établissements qui mettent en œuvre des séquences de 50 ou 45 minutes avec « capitulation » du reliquat pour des activités propres à l’établissement dont des enseignements non déclarés au rectorat.

Nous demandons au rectorat de condamner ces pratiques et de tout mettre en œuvre pour un retour rapide à une situation réglementaire.

Nous incitons les enseignants, qui constatent des distorsions entre leur emploi du temps et les heures déclarées, à se faire rémunérer les heures effectivement faites ou à refuser les activités diverses imposées et non déclarées : un travail bénévole ne peut être imposé et ne peut être que volontaire.

 Nous appelons les enseignants à refuser tous ces aménagements dont l’affichage pédagogique n’est qu’un alibi pour faire passer les réductions gouvernementales successives.

Nous appelons, avec l’intersyndicale du privé et avec tous les syndicats du public, tous les personnels des établissements d’enseignement privés à défendre leur avenir en participant à la journée du 27 septembre dans l’Éducation nationale et dans l’Enseignement agricole.

Poitiers, le 22 septembre 2011

MANIFESTATIONS DU 27 SEPTEMBRE 2011

Le SNPEFP-CGT invite tous les personnels de l’enseignement privé sous contrat à faire grève et à manifester le mardi 27 septembre 2011, afin de dénoncer les effets désastreux des réductions de moyens pour l’éducation nationale, aux côtés de nos collègues de l’enseignement public!

Les différentes manifestations en Poitou-Charentes:

– en Charente: à Angoulême, rassemblement devant l’Inspection d’Académie à 10h.

– en Charente-Maritime: à La Rochelle, assemblée générale des personnels à 9h30 salle de l’Oratoire et manifestation à 10h30 place de Verdun.

à Saintes, assemblée générale des personnels à 9h à la maison des syndicats rue Sercan et manifestation à 11h au palais de justice.

– en Deux-Sèvres: à Niort, manifestation à 11h devant l’Inspection d’Académie.

– en Vienne: à Poitiers, manifestation à 10h30 place d’Armes ( Maréchal Leclerc )

 

Nous entendons ainsi agir contre les projets budgétaires de 2012 pour exiger « Zéro suppression d’emploi en 2012 » et contre les propositions faites par les instances de l’enseignement privé pour participer à la réduction de l’emploi public.

Que chacun d’entre nous fasse de cette journée un succès grâce à sa mobilisation.

>>> Lire le B.A. n°74 —- Edition Spéciale Grève

Journée d’action samedi 22 janvier

Le collectif « L’éducation est notre avenir » invitent les parents d’élèves, les enseignants, les étudiants, les lycéens … à participer à la journée d’action du samedi 22 janvier pour dénoncer les effets catastrophiques que va avoir le budget 2011 sur l’éducation nationale. Rassemblements en matinée, voir le lieu à http://www.poitiers.snes.edu/spip/spip.php?article530 voir aussi http://www.uneecole-votreavenir.org/spip.php?article32