Archives du mot-clé obligations

Mais à quoi sert l’enseignement catholique ?

Les différentes « propositions » que souhaite imposer le gouvernement actuel sont justifiées à travers des rapports ou des annonces médiatiques échelonnés dans un objectif général de casse de toute l’Éducation Nationale sous prétexte d ‘une austérité soi-disant nécessaire!

L’enseignement privé est pilote de toutes ces réorientations libérales : à travers les déréglementations horaires que nous ne cessons de dénoncer, le privé expérimente l’augmentation du temps de travail des enseignants et le développement de la précarité.

Un nombre de plus en plus grand d’enseignants délégués rectoraux est déjà noté seulement par la note administrative par le seul chef d’établissement, ceci est maintenant plus qu’envisagé pour les titulaires.

Continuer la lecture de Mais à quoi sert l’enseignement catholique ? 

Depuis plusieurs années, avec une accélération ces derniers temps en lien avec le tract Intenable de l’Enseignement Catho et les réductions gouvernementales, des déréglementations au Code de l’Education se font jour dans de plus en plus d’Etablissements sous Contrat d’Association avec l’Etat, Pêle mêle : réduction des heures de cours à 50 voire 45 minutes (le SGEC propose même de descendre jusqu’à 40 minutes) avec récupération pour ouvrir des classes supplémentaires – annualisation avec récupération des temps de stage ou des périodes d’examens (par une ou deux heures hebdomadaires « solidaires ») – regroupements anti-pédagogiques – suppression d’heures dans certaines classes « particulières » – non prise en compte des pondérations ou autre heure de première chaire – utilisation des HSE dédiées aux remplacements ou AP à des enseignements permanents sur l’année – suppression d’une heure d’enseignement par classe – etc…
Des expérimentations pédagogiques sont tout à fait possibles à condition qu’une telle demande soit faite auprès des recteurs concernés, ce que se gardent bien de faire les chefs d’établissements, cherchant ainsi à s’affranchir de l’administration pour utiliser à leur guise les moyens publics et mettre progressivement en place le face à face pédagogique comme dans les entreprises de formation. Continuer la lecture de Contre les déréglementations 

Actu – Dérèglementation

Les modalités de déréglementation sont très diverses pour récupérer des heures d’enseignement : réduction du temps de cours à 50 ou 45 minutes, annualiser les horaires, regrouper des sections, ne pas proposer certains cours. Sans parler de dépassements d’effectifs dans certaines sections.

La dernière revue du SNES contient un excellent dossier à partir de la page 21 sur « privatisation et marchandisation de l’école ».

Des enseignants de la Vienne ont été choqués d’avoir corrigé des copies du brevet des collèges avec une enseignante religieuse portant l’habit de sa congrégation.

 

Deuxième Phase du Mouvement [mutations]

Aux Délégués Auxiliaires :

Participation à la deuxième phase du mouvement

Vous envisagez de faire une demande pour obtenir un poste à la rentrée 2010, vous devez suivre la procédure suivante :
Entre le lundi 21 et le mercredi 23 juin, se connecter sur le site du rectorat de l’Académie de Poitiers.

Le délai est court, la démarche à suivre est la suivante :

[ici] Postuler via Internet sur le ou les postes qui vous intéresse(n)t.

[ici] vous téléchargerez un document pdf (fiche de candidature)

Envoyer au Rectorat de Poitiers et à chaque établissement demandé la fiche de candidature pour la 2e phase du mouvement. Joindre un CV et une lettre de motivation.

L’examen des candidatures se fait le 7 juillet 2010.
Nous vous invitons à remplir la fiche de suivi syndical pour un suivi personnalisé de votre demande de mutation [là]

N’hésitez pas à nous contacter par ce formulaire.

ou à joindre un correspondant par téléphone

Conseils de Classes (participations)

Obligations des enseignants du second degré

Très souvent les enseignants des disciplines aux quota horaires restreints (1heure par classe – enseignements artistiques notamment) sont invités à participer à un grand nombre de réunions et de conseils de classes

Cela alourdir de façon non négligeable l’exercice de l’enseignant.

Il est parfois utile de rappeler que le BOEN n° 38 du 12 octobre 1972, rect. BOEN n° 40 du 26 octobre 1972 donnent quelques limites…

Plusieurs collègues évoquent aussi, le Décret n° 85-924 du 30 août 1985, R.L.R. 520-0

En résumé :

Lorsqu’on a en charge un nombre de classes important, il est parfois suffisant de transmettre au professeur principal, une fiche indiquant votre évaluation du trimestre et vos remarques.

voir :

Conseils de classe

En prenant le problème sous un angle inverse : Il est important de noter que l’Indemnité de Suivi et d’Orientation rémunère notre participation aux conseils et que pour que le montant celle-ci soit soustrait de votre feuille de paie, il y a des conditions très claires.

BOEN n° 38 du 12 octobre 1972 (extrait).

3. RETENUES
a) L’indemnité prévue pour les professeurs principaux des classes de Seconde ne supporte aucun abattement.
Lorsque des professeurs sont appelés à dispenser un enseignement dans un nombre de classes de section I et II du premier cycle au moins égal à six, on ne saurait faire l’obligation à ces maîtres de participer à tous les conseils de classe. Il est bon néanmoins qu’ils assistent à certains d’entre eux, notamment à ceux qui se tiennent en fin de trimestre. Pour pallier leur absence aux autres conseils, ils voudront bien se tenir informés des remarques émises par leurs collègues et communiquer par écrit au professeur principal les observations qu’ils ont à formuler. Ces maîtres percevront l’indemnité pour participation aux conseils de classe auxquels ils auront ainsi apporté, quoique indirectement, leur contribution.